Quelles sont les différentes cérémonies de funérailles?

Selon la volonté du défunt, sa religion ou encore la décision de sa famille, varie le déroulement des funérailles. En général, lors d’un décès, il y a la cérémonie civile et la cérémonie religieuse. Après ces deux cérémonies, la famille doit procéder soit à l’inhumation soit à la crémation.

La cérémonie civile

La cérémonie civile est souvent organisée par un organisme funéraire ou par les proches du défunt. Elle consiste surtout à lire des textes, des poèmes ou encore à émettre un discours sur le vécu du défunt. Pendant la cérémonie civile des funérailles, la famille peut diffuser une musique, un film ou encore des photos. En mémoire du défunt et pour lui rendre un dernier hommage, les personnes présentes pendant cette célébration de funérailles peuvent laisser des messages dans un livre d’or.

La cérémonie religieuse

Selon la religion ou la tradition du défunt et de sa famille, il est possible d’organiser une cérémonie religieuse. Le déroulement de la cérémonie n’est pas la même pour religion. Pour la religion catholique, l’inhumation ou la crémation est précédée d’une messe. Pour le cas d’une crémation, la religion catholique n’autorise pas la dispersion des cendres. En religion protestante, l’inhumation ou la crémation sera précédée d’une cérémonie au Temple. Quant à la religion juive, elle n’accepte ni la crémation ni le don d’organes. Certains rituels sont à suivre correctement. L’inhumation sera précédée d’une toilette purificatrice et d’une veillée funèbre. La religion musulmane interdit également la crémation et le don d’organe. La toilette purificatrice suit aussi des règles très strictes.

L’inhumation et la crémation

L’inhumation est la pratique traditionnelle qui consiste à déposer le cercueil contenant le corps du défunt dans un tombeau. Cette pratique est la plus répandue dans le monde étant donné que certaines religions sont strictes au niveau de la cérémonie des funérailles. La crémation consiste, quant à elle, à brûler le corps du défunt et de le réduire en cendres funéraires. Les cendres seront ensuite stockées dans une urne et déposées dans un columbarium ou dispersées dans la nature.