Cérémonies et rites funéraires

Publié le : 01 juin 20214 mins de lecture

La cérémonie funéraire peut être de type laïque , avec un éventuel moment de recueillement et / ou de prière à domicile, chapelles d’adieu ou autre lieu choisi, ou de type religieux , avec l’accomplissement du rite des funérailles du défunt selon à chaque foi. La célébration des  « funérailles»  est un élément typique de toute société, dont chacune a des rites spécifiques pour marquer ou consacrer le moment de la fin de la vie terrestre. Chaque rite funéraire offre des moyens d’assister et d’exprimer ses condoléances à ceux qui restent pour faire face à la douleur de la disparition d’un être cher.  Notre tâche est d’ assister les cérémonies avec discrétion et attention , en suivant attentivement à la fois les indications et les préférences exprimées par la famille du défunt et les instructions données par les ministres du culte de la foi à laquelle ils appartiennent (prêtres, pasteurs, imams, rabbins, etc.) concernant les modalités selon lesquelles la cérémonie doit avoir lieu. Par la suite, si nécessaire, nous pouvons réaliser des processions funéraires spécifiques, avec l’utilisation de notre corbillard, mis en place pour un rythme réduit et aussi, si nécessaire, avec un système de microphone externe pour effectuer des prières ou prières pendant le chemin, après avoir celles prescrites.

Rites funéraires

Après la cérémonie funéraire, le rite funéraire a lieu. Parmi les rites les plus courants, on trouve: Enterrement : le cercueil funéraire en bois contenant la dépouille du défunt est enterré dans un champ de cimetière. Le gérant du cimetière assure l’excavation et après les funérailles, le corps est accompagné au cimetière pour l’inhumation. Par la suite, conformément à la réglementation spécifique du cimetière en vigueur, il est possible de préparer un monument funéraire en marbre ou une pierre tombale , équipé non seulement du nom du défunt, mais également d’autres inscriptions, meubles et vases en bronze ou en acier, photocéramiques .

TUMULATION : le cercueil funéraire en bois, contenant une enveloppe extérieure en zinc soudé hermétiquement, est placé dans une niche achetée au cimetière choisi, dont l’ouverture est d’abord murée puis recouverte d’une pierre tombale en marbre , équipée d’une autre bouteille portant le nom des défunts, de préférence à d’autres inscriptions, des meubles et des vases en bronze ou en acier, en photocéramique. La niche peut être utilisée pendant la durée de la concession du cimetière qui varie en fonction des dispositions en vigueur des différents règlements du cimetière. L’inhumation peut également avoir lieu dans des tombes familiales ou privées où la personne décédée y a accès.

CRÉMATION : la crémation de la dépouille mortelle est régie par des règles spécifiques et s’effectue avec l’utilisation d’un cercueil funéraire en bois ou en cellulose, sans zinc, dans un crématorium autorisé. À cet égard, veuillez consulter la page spécifique consacrée à la crémation.

À lire en complément : Les funérailles à l'époque victorienne

Pour plus d'informations : Les différentes cérémonies d’enterrements selon les rites religieux

Plan du site