Comment rendre un hommage personnalisé à un défunt ?

Albums photos

Publié le : 01 avril 20215 mins de lecture

L’un de vos proches vient de vous quitter et vous cherchez à honorer dignement sa mémoire ? Dans de telles circonstances, il est recommandé de s’adapter aux caractéristiques du défunt et de personnaliser votre hommage tout en restant dans la dignité. Voici donc quelques conseils qui pourront vous être utiles. Vous découvrirez notamment comment écrire une oraison funèbre et comment créer un livre photo.

Oraison funèbre : les mots sont éternels

Lors d’une cérémonie mortuaire, il n’est pas rare que les proches prononcent un hommage sous la forme d’un discours intense et rempli d’émotion, rappelant à chacun dans l’assistance de beaux souvenirs avec le défunt. On nomme précisément ce texte une oraison funèbreÉcrire ce genre de discours n’est jamais chose aisée. L’état d’esprit du rédacteur reste souvent ébranlé par l’annonce de la disparition d’un être qui lui était cher. Dans de telles conditions, difficile d’écrire quoi que ce soit ! Sans compter, la pression que l’on ressent en raison de l’importance de ces quelques lignes de mots. Le plus simple reste sans doute de laisser votre cœur guider la plume.

Écrivez les idées générales que vous souhaitez faire passer en priorité. Rappelez à tous combien le défunt était brillant, intelligent, gentil, ouvert ou même tout cela à la fois. Vous pouvez également évoquer des moments qui arracheront peut-être un petit sourire à certains lors de l’enterrement. Organisez ensuite légèrement ces idées mais sans trop remanier les mots écris sous le coup de l’émotion. Ne commettez surtout pas la terrible erreur de vous inspirer d’un texte rédigé pour une autre occasion ! N’oubliez jamais de faire du sur mesure et du personnalisable, on ne vous demandera pas non plus d’être digne de Flaubert ou de Rimbaud ! Si jamais vous ne vous sentez pas la force d’honorer la tâche qui vous a été confiée (et c’est tout à fait compréhensible en pareille circonstance), préférez renoncer tout simplement.

Le monument

Une fois la cérémonie terminée, deux options sont possibles. Le défunt et sa famille peuvent ainsi opter pour la crémation ou l’enterrement au cimetière. Dans le premier cas, les cendres sont recueillies et conservées dans une urne funéraire. Cette pratique connaît une forte progression ces dernières années partout dans le moment. Cependant, elle demeure encore minoritaire face à la mise en terre. Il faut tout d’abord choisir le cercueil dans lequel reposera le corps. Si vous n’avez jamais vécu une telle expérience, vous serez peut-être surpris d’apprendre que vous avez la possibilité d’opter pour un modèle entièrement conçu sur mesure. Vous définirez le type de bois, le capitonnage, la forme et la matière des poignées etc. Bien sûr, toutes ces personnalisations feront rapidement grimper le montant de la facture.

Ensuite, vous ferez appel à une entreprise spécialisée pour réaliser la tombe à l’emplacement que vous aurez préalablement choisi. N’hésitez pas à profiter des conseils et des idées de ces professionnels. Ils sont formés et possèdent une grande expérience de ces instants toujours difficiles. Ils pourront ainsi vous conseiller au sujet des différentes options de personnalisation de la pierre tombale. Il est en effet tout à fait possible à un marbrier d’adapter la taille, la forme et même la couleur du bloc de pierre. Libre à vous de sortir quelque peu des pratiques habituelles en la matière !

Les photographies

Passé le temps des funérailles, vous disposez encore de plusieurs manières de rendre hommage à un défunt. Parmi celles-ci, on retrouve par exemple les albums photos. Pour les constituer, vous commencerez tout d’abord par partir à la recherche des plus belles photos mettant en scène la personne disparue. L’idée consiste alors à conserver les tirages qui dégagent le maximum d’émotion. Une fois cette sélection effectuée, vous vous attacherez à définir une trame pour l’album. Vous pourrez par exemple classer les clichés selon l’ordre chronologique.

Dans un deuxième temps, vous vous intéresserez à l’album en lui-même. Il vous faudra en effet choisir ses couvertures, le grammage et la qualité du papier ou encore le format de l’ouvrage. Avec de telles options, vous réaliserez un ouvrage sur mesure afin de respecter au mieux la mémoire du défunt. Vous pouvez également aller encore plus loin dans la personnalisation. Rien ne vous empêche en effet d’ajouter quelques textes ou citations voire des dessins à côté des photographies. N’hésitez pas non plus à nommer l’ensemble des protagonistes qui y figurent. Cela sera fort utile pour faciliter la transmission de l’histoire de votre famille aux plus jeunes générations !

Plan du site