Formation de spécialiste des pompes funèbres

Publié le : 18 mai 20217 mins de lecture

Qu’est ce qu’un « spécialiste de pompes funèbres » ?

Tout d’abord, deux questions pour vous : vous laissez-vous infecter directement par les sentiments des autres ? Ou êtes-vous plutôt quelqu’un qui garde la tête froide même dans des situations émotionnelles qui demandent preuve de compassion ?

Si vous êtes plutôt de ce dernier type, vous êtes peut-être la bonne personne pour suivre une formation d’entrepreneur de pompes funèbres. Dans cette profession, il faut avoir un talent d’organisation d’une part, mais il faut aussi être capable de traiter les gens de manière respectueuse et professionnelle, d’autre part.

La mort est une chose triste, vous devez le reconnaître dans cette profession, mais vous ne devez pas non plus vous laisser emporter par elle. Ce n’est que de cette manière que vous pouvez être respectueux et utile aux personnes endeuillées.

En tant que spécialiste des funérailles, il est toujours important de trouver un juste milieu. Vous ne devriez pas éclater en sanglots lorsque vous voyez vos clients pleurer la personne décédée de même qu’il serait, tout aussi, inapproprié d’exhorter les tristes clients à se dépêcher ou même de leur dire de ne pas faire tant d’histoires pour la perte d’un proche. Votre travail consiste à conseiller les personnes en deuil avec compassion, compréhension et patience.

À lire en complément : Trouver des offres de formations funéraires en ligne

La formation de « spécialiste de pompes funèbres »

Au cours de votre formation de spécialiste des obsèques, vous apprendrez comment aider à organiser des funérailles. Il s’agit d’une formation duale, c’est-à-dire qu’à l’école professionnelle, on apprend la plupart des éléments théoriques, par exemple : quelles sont les formes d’enterrement, que faut-il organiser, qu’en est-il de la protection de l’environnement et quelles sont les lois applicables dans le secteur funéraire ?

Dans l’entreprise, en revanche, vous apprendrez comment se déroule le travail quotidien et comment vous occuper du défunt et de ses proches. En tant que spécialiste des obsèques, vous êtes non seulement responsable de l’organisation et des conseils, mais aussi du défunt lui-même. Une de vos tâches consiste à récupérer le défunt, par exemple dans une maison de retraite. Dans le salon funéraire, vous prenez soin de lui dans des conditions d’hygiène, l’habillez et le placez dans le cercueil choisi au préalable.

Vous organiserez des réunions d’organisation avec les personnes endeuillées, au cours desquelles vous clarifierez les formalités. Qui paie pour les funérailles et où ont-elles lieu ? Le défunt voulait-il être incinéré ou a-t-il exprimé d’autres souhaits ? Quels sont les arrangements floraux à fournir et quel cercueil ou urne les parents survivants choisissent-ils ? Et puis l’organisation commence.

De cette manière, vous déchargez les personnes en deuil de beaucoup de travail et leur permettez de dire plus facilement au revoir au défunt. Si vous faites, aussi, en sorte que le service funéraire soit vraiment beau et qu’il se déroule sans heurts, vous avez fait un excellent travail.

Saviez-vous que…

– En 1973, Roland Ohisson von Falkenberg, un confiseur suédois, a été enterré dans un cercueil en chocolat pur ?

– Un des quatre cercueils de la chambre funéraire de l’ancien roi égyptien « Toutankhamon » était fait de 2500 livres d’or ?

– Aujourd’hui, il est possible de presser des diamants à partir des cendres de personnes décédées ? Il est possible de créer jusqu’à dix pierres précieuses à partir des cendres d’une personne.

– Il existe de nombreuses autres possibilités d’inhumation ? Par exemple, on peut avoir les cendres dispersées dans la mer, sur une montagne ou un volcan, dans une chute d’eau, d’un avion ou dans le vent.

– 144 apprentis ont commencé leur formation de spécialiste des pompes funèbres en 2011 ? D’ailleurs, près de la moitié d’entre eux avaient un diplôme d’études secondaires.

Vous réalisez déjà que votre formation de directeur de pompes funèbres ne vous apprend pas à être sous les feux de la rampe et à faire un grand spectacle autour de votre personne. Au lieu de cela, vous êtes formé pour travailler professionnellement en arrière-plan et aider les familles à faire face à leur chagrin au lieu de parler aux administrateurs du cimetière au téléphone. Et c’est ce que vous vous apprécierez dans cette profession ? 

Bien sûr, vous aurez beaucoup à faire avec les morts, mais en fait vous aurez beaucoup plus à faire avec les vivants et ils vous seront très reconnaissants de votre aide professionnelle.

Vous devriez devenir entrepreneur de pompes funèbres si…

– Vous êtes sensible à la mort.

– L’empathie est l’une de vos forces.

– Vous avez des compétences organisationnelles.

Vous ne devriez pas devenir entrepreneur de pompes funèbres si …

– Vous êtes trop affecté par le chagrin des autres.

– Il est particulièrement important pour vous d’avoir une atmosphère détendue et amusante au travail.

– Vous voulez avoir des heures de travail régulières.

Le quiz des directeurs de pompes funèbres

Qu’est-ce qu’un columbarium ?

1. Le lieu de sépulture de Christophe Colomb.

2. Une chambre funéraire où sont conservées les urnes.

3. Un cimetière colombien.

La bonne réponse est 2, un Columbarium est une chambre funéraire dans laquelle les urnes sont stockées.

Qu’entend-on par « rubrique nécrologique » ?

1. Les nécrologies rendent hommage à la vie des personnes récemment décédées, par exemple sous la forme d’une notice nécrologique dans le journal.

2. Processus par lequel, lors d’un enterrement, les personnes en deuil continuent de crier leurs bons vœux au défunt pendant que le cercueil ou l’urne est laissé dans la tombe.

3. Un autre mot pour la tradition qui consiste à arroser de terre et à jeter des fleurs sur le cercueil.

La bonne réponse est 1, les nécrologies rendent hommage à la vie des personnes récemment décédées, par exemple sous la forme d’une notice nécrologique dans le journal.

Plan du site