01

Le prix d’un enterrement

Le coût d’un enterrement varie entre 1 350 et 6 600 euros environ, il faut donc compter en moyenne 3 350 euros hors caveau.

03

1001 façons de rendre hommage

Lettres, chants, fleurs, bougies, musique, dons…autant de moyens de rendre hommage à un défunt le jour des obsèques ou après coup, en soutenant la famille et les proches.

02

Mieux appréhender la crémation

Lors de l’introduction du cercueil dans le four de crémation, la famille est généralement réunie dans une autre salle du crématorium où elle peut se recueillir.

Comment choisir une agence de pompes funèbres ?

Lors d’un décès d’un proche, les obsèques doivent obligatoirement se faire dans les 6 jours ouvrables, les dimanches et les jours fériés ne sont pas comptés. Il faut également faire appel à une agence de pompes funèbres.

• Vous pouvez choisir les agences funéraires les plus proches de vous, rechercher dans les sites spécialisés.

• Trouvez une agence qui présente un devis détaillé et vous conseille sur le bon contrat assurance obsèques en donnant de bonnes explications.

• Appelez directement les agences pour se renseigner du prix du cercueil, du transport et les autres prestations.

• Choisir un conseiller funéraire qui peut soutenir et aider au mieux, on peut demander de changer le conseiller.

Entourage : faites-vous accompagner dans vos démarches

Comparer différents opérateurs funéraires avant de faire votre choix

Les pompes funèbres ont désormais obligation de respecter un devis type

Le rôle du conseiller funéraire est de vous guider et de vous accompagner au mieux

Choisir un cercueil : quelques conseils

Voici les quatre modèles de cercueils les plus courants :

• Le tombeau est la forme traditionnelle et la plus courante, il possède un couvercle réhaussé.
• Le cercueil parisien offre la même forme que le tombeau mais son couvercle est plat, ce qui le rend par conséquent moins cher.
• Le cercueil lyonnais caractéristique par ses lignes droites
• Le cercueil américain, nommé également coffre, il est équipé de deux capots, permettant ainsi de montrer le haut du corps du défunt.

Un cercueil est traditionnellement fabriqué en bois massif comme le chêne, le hêtre, le pin ou encore le peuplier. Pour des versions plus luxueuses vous pouvez également opter pour l’acajou. Sachez également qu’il existe des essences de bois davantage recommandées pour la crémation que pour l’inhumation.

Le deuil et le chrysanthème

En France, le chrysanthème est la fleur symbole de deuil par excellence. Evidemment vous pouvez également rendre hommage à un défunt à travers des compositions florales (couronnes, coussins, gerbes…) composées de roses, lys et œillets qui ont tout autant leur place dans les compositions florales de funérailles. Le chrysanthème est idéal pour fleurir les tombes car c’est une fleur d’automne extrêmement résistante au froid.

Le chrysanthème est aujourd’hui principalement utilisé dans les compositions et bouquets de deuil, seul ou associé à d’autres fleurs, suivant les volontés de la famille. Il est d’usage d’offrir un bouquet ou une composition pour témoigner de sa tristesse et de soutien lors d’un décès, mais n’oublions pas que les fleurs, sont également un message d’espoir, de réconfort et d’encouragement.

Focus sur la concession funéraire

Il existe trois types de concessions funéraires aujourd’hui :

• la concession individuelle ou dite privative
• la concession collective
• la concession familiale

Une concession funéraire est une parcelle délimitée dans un cimetière, généralement vendue par la commune à une personne qui projette d’y faire inhumer son corps après la mort, seul ou avec d’autres membres de sa famille. L’achat d’une concession funéraire est réglementé par un acte de concession : pour des bénéficiaires précis et pour une durée déterminée

L’avis de décès

L’avis de décès à publier dans les médias locaux ou internationaux n’est pas obligatoire. Il ne faut pas confondre avec le certificat de décès, l’acte de décès (par la mairie) et le faire-part de décès. En général, il faut un budget de 300 € pour diffuser un avis de décès.

L’annonce de décès dans un journal permet à des connaissances plus éloignées du défunt d’apprendre pour le décès et de se présenter aux obsèques ou d’envoyer des messages de soutien aux proches. En choisissant de publier un avis de décès, la famille annonce la disparition au plus grand nombre, y compris aux connaissances du défunt dont elle ignorait l’existence : anciens collègues, amis d’enfance, voisins, membres d’une association, etc.

Les métiers du funéraire

Découvrez différents métiers dans le secteur funéraire : porteur, chauffeur, responsable d’agence, maître de cérémonie, conseiller funéraire, le graveur, agent d’accueil et vendeurs d’articles funéraires…

Le maître de cérémonie en pompes funèbres est le premier responsable des funérailles. L’agent technique en marbrerie funéraire se charge de la construction et l’aménagement des sépultures, il s’occupe également de la gestion de la manutention.